You’re viewing a version of this story optimized for slow connections. To see the full story click here.

Route Napoléon

Sur les pas de Napoléon en Isère...

Story by Grenoble Tourisme February 9th, 2015

“Il n’y a d’homme libre et fier que dans les montagnes”

Il n’y a d’homme libre et fier que dans les montagnes“ disait Napoléon lors de sa reconquête. A sa suite, faisons de son passage un haut lieu de liberté à défendre fièrement.

Le 1er mars 1815, après 10 mois d’exil sur l’île d’Elbe, Napoléon Ier débarquait sur les plages de Golfe-Juan, faisant des Alpes-Maritimes le point de départ de l’ultime “Vol de l’aigle“.

Napoléon quittant l’île d’Elbe pour revenir en France embarque à Portoferraio le 26 février 1815

le retour de napoléon

200 ans plus tard, le département de l’Isère, via les Offices de Tourisme isérois situés sur la Route Napoléon - Corps, La Mure, Laffrey, Vizille et Grenoble, ainsi que les collectivités, communes, associations, professionnels du tourisme, ont choisi de s’investir dans la commémoration de cet épisode incontournable de l’épopée napoléonienne, à travers un riche programme d’événements et de manifestations qui s’étaleront tout au long de l’année 2015.

La prairie de la rencontre, Laffrey
Lanciers polonais
La prairie de la rencontre, Laffrey
Défilé, Grenoble

bicentenaire du retour de l'île d'elbe

Célébrer le bicentenaire des “cents-jours“, c’est l’occasion de mettre en valeur les innombrables richesses des territoires qui jalonnent la “Route Napoléon“, et notamment l’Isère au travers de nombreux séjours touristiques, événements et manifestations spécialement conçus et proposés à l’occasion de ce bicentenaire.

napoléon toujours plébiscité !

Le saviez-vous ? Selon une étude menée par le CRT Paris ile de France, dans le cadre du développement du tourisme d’Histoire, Napoléon 1er suscite de l’intérêt et de la curiosité auprès des touristes français et internationaux.

Ils sont sensibles au personnage emblématique qu’il représente, à ses conquêtes militaires et à sa vie plus personnelle.

74% des touristes étrangers ET 62% DES FRANÇAIS interrogés placent Napoléon 1er comme le personnage le plus important de l’Histoire de France.

Les Russes, Allemands et Néerlandais sont ceux qui ont la meilleure connaissance du personnage historique de Napoléon 1er.
Les Chinois et Britanniques notamment sont très intéressés par cette période historique.

De fait, la Route Napoléon constitue une attraction majeure, tant pour les français que pour la clientèle étrangère.

Bonaparte franchissant le Grand Saint-Bernard, 20 mai 1800
Napoléon dans son cabinet de travail aux Tuileries (1812)
Statue équestre de Napoléon dans la "prairie de la Rencontre", Laffrey

Aventurier à Corps, Prince à Grenoble...

Les soixante kilomètres entre Corps et Grenoble firent passer Napoléon “de l’état d’aventurier à celui de prince”, bien avant qu’il ne recouvre son empire.

Suivre les pas de l’Empereur, de Corps à la Mure, de Laffrey à Vizille puis Grenoble, c’est parcourir une route chargée d’histoire, celle qui fut la Route des Alpes d’hiver, rebaptisée Route Napoléon.

010_10-1-INV-1173.jpg

un peu d'histoire...

Napoléon, pressentant que la France lui est, dans ses profondeurs, demeurée favorable, décide, poussé par la situation nationale et les menaces qui pèsent sur sa vie, de revenir sur le sol français en 1815 et de reconquérir son trône.

La Charte de Louis XVIII et, plus encore, les mesures du gouvernement, coupent la France en deux : d’un côté, les royalistes, de l’autre, l’immense majorité du peuple français, redevable à la Révolution, dont Napoléon est le Fils.
La lutte qui s’engage entre ces deux France qui se déchirent va être interrompue par le débarquement de l’empereur revenu de l’ile d’Elbe.

Vue de Portoferraio

au peuple français !

Deux proclamations vont être répandues en France. Elles appellent au soulèvement contre les Bourbons, et contre le drapeau blanc des émigrés.

Dans sa proclamation à l’Armée, Napoléon lance : “Soldats ! Dans mon exil, j’ai entendu votre voix ; je suis arrivé à travers tous les obstacles et tous les périls ; votre Général, appelé au trône par le choix du peuple, et élevé sous vos pavois ; vous est rendu ; venez le rejoindre“.

Egalement “La Victoire marchera au pas de charge : l’Aigle, avec les couleurs nationales, volera de clocher en clocher jusqu’aux tours de Notre-Dame“.

Proclamation de Golfe-Juan le 1er mars 1815
Départ pour l’île d’Elbe. Extrait de Napoléon en caricatures

l'aigle s'est envolé..

Le 26 février Napoléon, quitte l’Ile d’Elbe, où il vit en exil depuis plus de 10 mois, avec une flottille de 7 bateaux avec à leur bord pas moins de 1.200 hommes.

Plusieurs raisons motivent son départ : Il sait que de nombreux français sont mécontents de Louis XVIII, et veut recouvrer sa couronne; il veut revoir son fils, le roi de Rome; la nécessité aussi le pousse à l’action car le roi a omis de lui verser les 2 millions de francs-or annuels convenus, somme indispensable à l’entretien de sa garde.

Après 20 jours de vol, l’Aigle arrivera à Paris sans qu’aucun seul coup de feu n’ait été tiré.

Le retour de l’Empereur de l’île d’Elbe
Scène du débarquement de Napoléon et de ses troupes sur le sol français le 1er mars 1815

napoléon de golfe juan à grenoble

Débarquant le 1er mars 1815 à Golfe-Juan avec plus d’un millier d’hommes, Napoléon se dirige vers Grenoble par la Route des Alpes afin d’éviter les populations royalistes de la Vallée du Rhône.

Il traverse donc la Provence, indifférente, voire peu empressée jusqu’à Sisteron, les premières manifestations en sa faveur ayant été réellement enregistrées à partir de Saint-Vallier.

L’escadron de chevau-légers polonais de l’île d’Elbe est passé en revue par Napoléon

sur les pas de napoléon en isère

Le 6 mars, Napoléon passe la nuit à Corps.

La traversée du Dauphiné est une suite d’accueils enthousiastes jusqu’à Laffrey, un itinéraire qui le mène lui et ses troupes sur un site rebaptisé depuis “Prairie de la Rencontre”.

Là, attendent les troupes envoyées par le Roi Louis XVIII pour l’arrêter. Le commandant Lessart reconnaît Napoléon à sa redingote grise et le voit descendre de cheval et marcher de long en large sur la route, puis observer le bataillon à la lunette.

L‘Empereur, lui envoie pour parlementer le général Bertrand qui a reconnu Lessart avec qui il a combattu en Egypte où il avait été décoré par Napoléon.

Lessart reste inflexible : “La France est maintenant au roi. Je ferai feu sur ses ennemis qui s‘avanceraient sur mon bataillon.
Mais si l’Empereur se présente lui-même à vous, que feriez-vous ? Auriez-vous le courage de tirer sur lui ?” crie le général Bertrand.
“Je ferai mon devoir !” répond le chef de bataillon.

Napoléon devant Grenoble en mars 1815
Le maire de Golfe-Juan présente les clés de la ville à Napoléon, le 1er mars 1815

7 mars 1815, laffrey

Le capitaine d’artillerie Raoul, aide de camp de l’Empereur, arrive alors à cheval jusqu’au front du bataillon et crie : “L’Empereur va marcher vers vous. Si vous faites feu, le premier coup de fusil sera pour lui. Vous en répondrez devant la France !”.

Napoléon marche vers le 5° de ligne… A portée de pistolet, il s’arrête : “Soldats du 5°, dit-il d’une voix forte et calme, je suis votre empereur. Reconnaissez-moi !”
et avançant encore de deux ou trois pas, il entrouvre sa redingote : “S’il est parmi vous un soldat qui veuille tuer son empereur, me voilà !”
“Feu !” crie le capitaine Randon…
“Vive l’Empereur ! Vive l’empereur ! Vive l’empereur !”

Les rangs sont rompus, les cocardes blanches volent en l’air, des cocardes tricolores sortent des coiffures, les shakos s’agitent à la pointe des baïonnettes, les soldats se précipitent vers l’empereur, l‘acclament, le touchent.

L‘Empereur reste calme et tranquille. “Sa physionomie reflète la satisfaction, mais il est impossible d’y percevoir le moindre sentiment d’inquiétude ou d’émotion.” relate le Courrier de l’Isère du 30 avril 1839.

Le ralliement des troupes à Napoléon, à Laffrey le 7 mars 1815

la prairie de la rencontre...

Les soldats ayant repris leurs rangs, Napoléon leur dit : “Soldats ! je viens à vous avec une poignée de braves gens, parce que je compte sur le peuple et sur vous. Le trône des Bourbons est illégitime puisqu’il n’a pas été élevé par la nation. Vos pères sont menacés du retour des dîmes et des droits féodaux… N’est-il pas vrai citoyens ?

“Oui ! Oui !” crient les paysans de Laffrey, de Pierre-Châtel, de La Mure, de Mens, et des villages voisins, que la curiosité et leur sympathie pour Napoléon ont ramenés sur le terrain.

Cet endroit est resté célèbre, et s’appelle désormais “La Prairie de la Rencontre” et une statue de bronze marque la place.

la Prairie de la Rencontre, Laffrey
Bronze équestre de Napoléon, Laffrey

7 MARS, GRENOBLE, PORTE DE BONNE.

Pendant ce temps, Grenoble est dans la plus vive agitation… Vers midi le 4° de hussards venant de Vienne et le 7° de ligne commandé par le colonel Charles de La Bédoyère et le 11° du colonel Durand venant tous deux de Chambéry, entrent en viIle.

Il est 7 heures du soir et le général Marchand entend de véritables hurlements de la fenêtre de son hôtel qui domine les remparts : face à la Porte de Bonne, plus de 2.000 paysans armés de fourches et de vieux fusils, portant des torches entourant l’avant-garde de Napoléon.
Et tout ce monde criant “Vive l’empereur !” Et depuis les remparts, les canonniers répondant par des “Vive l’empereur !”.

Le tumulte est au comble. Le général Marchand qui a les clefs de la porte de Bonne se prépare à quitter Grenoble.

Il est temps d’en finir, Napoléon accompagné de La Bédoyère, rejoint la porte de Bonne, en se frayant un passage à travers la foule: “Je vous ordonne d’ouvrir !”
“Je ne reçois d’ordre que du général !”
s’écrie le colonel Roussille
“Je le destitue !”
“Je connais mon devoir, je n’obéirai qu’au général !”
“Arrachez-lui ses épaulettes”
crie La Bédoyère aux soldats.

Entrée de Napoléon à Grenoble

à Grenoble, l’aventurier redevient Prince.

Porté en triomphe Napoléon rentre dans Grenoble à 11 heures du soir. La résistance a duré deux heures…
Les débris de la porte remplaceront les clefs de la ville pour être offerts à l’empereur.

Il refuse d’aller à la préfecture désertée par M. Fourrier, et descend à l’auberge des “Trois Dauphins”, rue Montorge, tenue par Toussaint Labarre un ancien guide d’Egypte.

Napoléon va y passer 2 nuits et s’entretenir avec les corps constitués : la magistrature d’abord, puis les membres de l’académie Delphinale.

Le 9 mars, il quitte Grenoble…

Arrivée de Napoléon à Grenoble devant la porte de Bonne, le 7 mars 1815
Les portes de Grenoble apportées aux pieds de l’Empereur par les habitants le 7 mars 1815

une route chargée d'histoire...

Napoléon continue sa route sur Paris, rejoint par de nombreux soldats nostalgiques et un concours de plus en plus grand du peuple, et reprend le pouvoir le 20 mars pour “Cent jours“ jusqu’au 22 juin 1815.

Battu à Waterloo et lâché par la Chambre, il est contraint d’abdiquer une nouvelle fois le 22 juin 1815, en faveur de son fils, et sera exilé à Sainte-Hélène où il mourra le 5 mai 1821.

Les soixante kilomètres entre Corps et Grenoble firent passer Napoléon “de l’état d’aventurier à celui de prince”, bien avant qu’il ne recouvre son empire.

Questionné par son médecin Irlandais, Barry O’Meara, à Sainte-Hélène, Napoléon lui confiera que le moment le plus heureux de son existence a été “La marche de Cannes à Paris”, moment inoubliable où la France s’offrait à lui sans combattre, comme envoûtée…”

La Route Napoléon, créée en 1932, retrace le souvenir de cette épopée historique.

Elle est la toute première route touristique de France, toujours très fréquentée aujourd’hui par les passionnés ou non de Napoléon.  

Entrée de Napoléon à Lyon le 10 mars 1815
Scène de liesse pour le retour aux Tuileries le 20 mars 1815
Bronze équestre de Napoléon, Laffrey

les étapes de la route napoléon

• 26 février
Après 10 mois d’exil sur l’Ile d’Elbe, ce jour marque le départ de Napoléon - accompagné de 1.200 hommes - de Portoferraio à bord de 7 bateaux dont L’Inconstant, l’Etoile et la Petite Spronara.

• 1er mars, débarquement à Golfe-Juan dans l’après-midi
Itinéraire : Vallauris Golfe-Juan – Cannes Volonté de rallier la garnison d’Antibes, seuls les émissaires de Napoléon s’y rendront mais seront fait prisonniers pendant que Napoléon patiente à Golfe-Juan.
1ère nuit à Cannes (6 km)

• 2 mars
Itinéraire : Cannes – Le Cannet – Mougins – Mouans-Sartoux – Grasse (halte au plateau de Roquevignon) – Saint-Vallier-de-Thiey (2ème halte au Plan de l’Apié) – Escragnolles - Séranon (arrivée à 20h).
2ème nuit à Séranon (57 km)

• 3 mars
Itinéraire : Séranon (départ vers 7h) – Chateau- vieux – La Batie-Castellane (déjeuner) – Senez- Barrême (fort avant la nuit). 3ème nuit à Barrême (48km)

• 4 mars
Itinéraire : Barrême – Chateauredon – Digne-les- Bains – Aiglun – Mallemoisson - Malijai.
4ème nuit à Malijai (54 km)

• 5 mars
Itinéraire : Malijai – L’Escale – Château Arnoux / Saint-Auban – Volonne – Aubignosc – Peipin Sisteron – Le Pôet – Upaix – Ventavon – Monêtier- Allemont – La Saulce – Tallard – Gap.
5ème nuit à Gap (63km)

• 6 mars
Itinéraire : Gap – La Fare en Champsaur – Saint- Bonnet-en-Champsaur – Le Noyer – Saint-Firmin – Corps.
6ème nuit à Corps (42 km)

• 7 mars
Itinéraire : Corps – La Mure – Laffrey – Vizille – Brié et Angonnes – Grenoble.
7ème nuit à Grenoble – Isère (31km)

• Départ de Grenoble le 9 mars et arrivée à Paris le 20 mars.

028_RoadBook_1.jpg
029_RoadBook_2.jpg
Grenoble : terminus de la Route Napoléon... Vue de la vallée grenobloise depuis le Néron

Découvrir le territoire...

Suivre les pas de l’empereur, de Corps à la Mure, de Laffrey à Vizille puis Grenoble, c’est parcourir une grande partie de cette route chargée d’histoire, celle qui fut la Route des Alpes d’hiver, rebaptisée Route Napoléon.

Si l’empereur n’avait guère eu le loisir de se livrer aux délectations touristiques, la voie alpine sur la RN 85 demeure l’un des meilleurs accès pour découvrir des paysages allant de la montagne à la plaine, longeant toujours à quelque distance mais sans s’en éloigner, le cours du Drac.

Une succession de panoramas uniques : les grandes falaises de l’Obiou aux sommets des écrins mènent de Corps à La Mure à travers les hautes collines du Beaumont.

La ville historique de La Mure a connu durant plusieurs siècles un développement économique favorable grâce à un important gisement d’anthracite.

Au-delà de la capitale de la Matheysine s’étendent les quatre lacs glaciaires de Laffrey, et la prairie de la Rencontre, site clé du retour de Napoléon, puis c’est la plongée vertigineuse vers le bassin de Vizille.

Ici, la route s’élève à nouveau vers un plateau champêtre de faible altitude avant de rejoindre la capitale des Alpes françaises: Grenoble.

Corps

Par sa situation géographique en balcon, Corps, capitale du Beaumont, bénéficie d’un cadre magnifique encerclé par les montagnes verdoyantes du Beaumont, des écrins et du Dévoluy, dont l’Obiou, point culminant du massif à 2789 mètres.

En contrebas de la ville, le barrage du Sautet s’étend sur près de 350 hectares d’eaux turquoise et constitue une base nautiques unique à 765 mètres d’altitude. Celle-ci propose une multitude d’activités et d’aménagements pour se détendre et s’amuser : de la baignade surveillée en passant par le canoë-kayak, les bateaux pédaliers et les bateaux électriques, des structures gonflables aquatiques aux aires de jeux et de pique-nique…!
Le bateau électro-solaire “La Souloise“ propose des balades à la découverte des merveilles du lac. Une tyrolienne et 2 via-ferrata au-dessus des gorges séduiront les amateurs d’activités vertigineuses.

C’est aussi à partir de Corps que l’on accède au site de la Salette situé dans un cirque montagneux à 1800 mètres d’altitude. Le site fut rendu célèbre après que la vierge fut apparue le 19 septembre 1846 à deux petits bergers, des enfants de Corps, Mélanie et Maximin.

Le sanctuaire de Notre-Dame de La Salette fut érigé, les fidèles affluèrent, et le site est aujourd’hui le second lieu de pèlerinage en France, après Lourdes.

Massif du Dévoluy
032_Rando-monteynard2©c-eichinger.jpg
Tyrolienne & via-ferrata
Notre Dame de la Salette

la mure

Sur le Plateau Matheysin à 890 m d’altitude, au centre d’un large amphithéâtre de montagnes, la ville bénéfice d’un panorama alpin qui s’étend des montagnes du Dévoluy, du Vercors et de la Chartreuse jusqu’à la chaine de Belledonne, du Taillefer et du Grand Serre.

La Mure doit son importance aux gisements houillers qui, à leurs plus belles années de l’après-guerre, fournirent jusqu’à 600 000 tonnes d’anthracite par an.

Les Houillères du Bassin du Dauphiné fermèrent définitivement en 1997. Une balade dans les rues en enfilade mènent aux halles du XVIIème siècle, à la tour de l’Horloge (1720) et au musée Matheysin.

Ce dernier installé dans un ancien hôtel particulier, la maison Caral, retrace l’histoire de ce pays de montagne et le travail de la mine (objets archéologiques, documentaires), il laisse une large place au témoignage des hommes…

A partir de La Mure, de nombreuses randonnées sont possibles, et pour les amateurs d’émotions, une halte au Pont de Ponsonnas, site renommé pour le saut à l’élastique, leur permettra de tenter le grand saut dans le vide attaché à un élastique depuis le pont (107m de hauteur).

La Mure
La Halle historique, La Mure
Musée matheysin

laffrey

Mélange de couleurs entre le bleu du lac et le vert des forêts, le village de Laffrey est apprécié des pêcheurs et des amateurs de baignade.

A 900m d’altitude, ce lac naturel aux eaux d’un bleu changeant, offre tous les plaisirs de l’eau : plages aménagées, baignade, location de barques et bateaux pédaliers, aviron, pêche, plongée, planche à voile, voile et kite-surf.
Avec une profondeur de 39 mètres et une superficie 120 ha, il est le 8ème lac naturel de France.

En arrière-plan de la statue équestre, sur le flanc ouest du Grand Serre, les arbres de la forêt de Cholonge dessinent un immense aigle visible depuis le bassin grenoblois.
L’origine de ce phénomène naturel est inconnue pour les uns, d’autres affirment que la forêt aurait été taillée en forme d’aigle par les troupes napoléoniennes…

Lac de Laffrey
Lacs de Laffrey

L’histoire tourmentée de la statue

A la demande de Napoléon III, le sculpteur Frémiet exécute une statue de Napoléon sur son cheval pour orner la Place d’Armes (l’actuelle Place Verdun) à Grenoble.

La défaite du Second Empire en 1870 entraîne la chute de la statue, destinée à la fonte.

L’œuvre est mutilée, dépecée puis entreposée au dépôt des marbres jusqu’au moment où Paris et Grenoble se la disputent.
La Capitale la réclame pour l’entrée des Invalides.

Grenoble finit pourtant par récupérer son bien et décide de l’ériger à Laffrey, au centre de la Prairie de la Rencontre…
Ce n’est qu’après un long et délicat travail de restauration exécuté par un maître fondeur que la statue, pesant près de 4 tonnes, put être érigée au bord du grand lac de Laffrey.

Elle fut inaugurée officiellement le 31 Août 1930. Les escaliers en pierre, la plate forme conduisant à la statue et la grille en fer de lance ont été installés plus tard, en 1963.
Les deux aigles en bronze sur les piliers de l’entrée de la prairie ont été réalisé par Gilbert.

Statue de Napoléon Bonaparte sur la place d'Armes (actuelle place de Verdun) de Grenoble en 1868
Statue de Napoléon Bonaparte sur la place d'Armes (actuelle place de Verdun) de Grenoble en 1868
La Route Napoléon en voiture, c'est bien... en hydravion, c'est mieux !
Piliers de l’entrée de la Prairie de la Rencontre
1949
Bronze équestre de Napoléon, Laffrey

vizille

Aux portes de l’Oisans et de la Matheysine, la ville est située au cœur d’une étoile dont les branches sont formées par trois vallées alpines, dominées par les massifs de Belledonne, du Vercors et de l’Oisans.

Centre culturel important, c’est à Vizille que prend naissance la Révolution Française avec “le serment du Jeu de Paume“. C’est lors des Etats Généraux de 1788 que le château accueillit dans la salle du Jeu de Paume une assemblée qui préluda à celle de Versailles.

Le château, ancienne résidence présidentielle, abrite aujourd’hui le Musée de la Révolution française.
Le domaine de Vizille possède également un parc d’une centaine d’hectares dont une partie abrite un parc animalier.
Une balade à travers les rues permet de découvrir les ruines du Jardin du Château du Roy, l’Hôtel de ville et sa façade, héritage de sa fonction de résidence bourgeoise, le quartier du Château de Paille et les restes du Prieuré de Vizille situé dans le cimetière.

Le Château du duc de Lesdiguières, de style Renaissance, fut construit au XVIIème siècle.
Classé monument historique, il devient propriété de l’état en 1924, et fut la résidence d’été des Présidents de la République jusqu’en 1972. René Coty, le plus fidèle, est venu à Vizille à six reprises entre 1953 et 1958.
Hôte d’un soir en 1960, le général de Gaulle est le dernier président de la République venu au château.

Aujourd’hui, propriété du Conseil Général de l’Isère, le Château abrite le Musée de la Révolution française, seul musée français spécifiquement consacré à cette période de l’histoire.

On peut admirer des peintures et des sculptures de l’époque révolutionnaire, du mobilier, des porcelaines et faïences françaises, anglaises et hollandaises. Plusieurs bustes honorent des personnages célèbres tels que Mirabeau ou Robespierre…

A ne pas manquer, le cachet historique de certaines pièces comme la salle Lesdiguières et la salle XIXème siècle, toutes deux coiffées d’un plafond à la française.

Le parc du domaine de Vizille, d’une centaine d’hectares, offre une “vie de château” aux oiseaux et cervidés qui y résident. Entièrement clos par un mur de 7 km de long édifié en 1613, le site permet de traverser plusieurs types de milieux naturels : roseraies à la française, futaies, forêts, prairies, étangs et ruisseaux, où chacun héberge une vie animale et végétale très spécifique.

Domaine de Vizille
Duc de Lesdiguières
Salle Lesdiguières, Musée de la Révolution française
Domaine de Vizille
Salle de la République, Musée de la Révolution française
Salle Lesdiguières, Musée de la Révolution française
Domaine de Vizille
Serment du Jeu de Paume

GRENOBLE

Capitale des Alpes Françaises, ville de haute technologie, pôle universitaire renommé, elle est aussi ville d’histoire, et s’enorgueillit d’être une des premières de France par l’importance et la qualité de son offre muséographique.

Cœur des Alpes, entourée par les massifs montagneux de Belledonne, de Chartreuse, du Vercors et de l’Oisans, Grenoble bénéfice d’une situation géographique incomparable.

La cité natale de Stendhal conjugue parfaitement la fameuse maxime de l’écrivain “A Grenoble, au bout de chaque rue on découvre une montagne !“.
Véritable paradis des loisirs en plein air et des activités sportives, Grenoble regorge d’espaces verts, de jardins, de parcs, qui constituent une passerelle parfaite entre la ville et les parcs naturels qui l’entourent.

Avec un patrimoine bâti particulièrement dense et diversifié, depuis l’époque gallo-romaine aux réalisations innovantes de l’urbanisme durable, la ville offre aux visiteurs 2000 ans d’histoire à découvrir à l’occasion d’une déambulation en centre ville (avec un guide ou en solo) ou bien dans l’un des 20 musées de l’agglomération, en grande majorité gratuits.

Téléphérique de la Bastille, musées, festivals, gastronomie et loisirs de plein air, sont autant d’éléments qui font de Grenoble une destination touristique incontournable en Rhône-Alpes.

De musée en musée : Rubens, Zurbaran, Gauguin, Fernand Léger, Matisse, Modigliani ou encore Picasso !
Le Musée de Grenoble, tant par sa collection d’Art Moderne que d’oeuvres classiques, est l’un des plus réputés d’Europe.

Visiter le Musée de l’Ancien Evêché permet la découverte de l’Isère et de ses occupants de la préhistoire à nos jours sans oublier la période tourmentée des années d’occupation au terme desquelles Grenoble fut élevée au titre de Compagnon de la Libération par le Général de Gaulle.

Le Musée Dauphinois avec l’exposition permanente “La grande Histoire du Ski“ mérite aussi le détour, tout comme le musée Stendhal installé dans l’appartement de son grand-père, le docteur Gagnon. Le visiteur plonge dans l’enfance de Stendhal né à Grenoble en 1783.

Grenoble, capitale des Alpes
Grenoble, pôle universitaire renommé
Via ferrata de Grenoble
Grenoble, source d'attractivité et de compétitivité
Téléphérique Grenoble-Bastille
Grenoble, ville technologique
Grenoble, ville où il fait bon vivre!
Grenoble by night
Musée de Grenoble
MAG, Musée archéologique de Grenoble
Musée de l'Ancien Evêché
Musée Dauphinois
Musée de Grenoble
Musée de la Résistance et Déportation de l'Isère
Musée Stendhal
Baptistère de Grenoble, IVe - Xe siècles
Route Napoléon

La Route Napoléon, 1ère route touristique de France

La plus belle route de France comme parcours, la plus audacieuse comme tracé, telle est la Route Napoléon de Golfe­-Juan à Grenoble en passant par Grasse.

Elle suit le trajet emprunté en mars 1815 par L’Empereur, parti de l’île d’Elbe, pour rejoindre la Capitale et reconquérir le pouvoir.

Devant le succès de cette route historique, on améliora son tracé, l’écartant parfois du chemin de terre initial suivi par l’Empereur.

En 1913, membre du syndicat d’initiative d’Artuby, l’abbé Jules Chaperon, curé de la Martre demande aux pouvoirs publics de décerner à la Route Nationale 85, le titre exceptionnel de “Voie Napoléon”, mais la guerre 14-18, retarde le projet.

Goudronnée en 1927, la RN85 devient, à l’instigation des syndicats d‘initiative locaux, la Route Napoléon, véritable épine dorsale qui va de la Côte d‘Azur au coeur des Alpes.

Longue de 314 km, l’ancienne RN 85 est devenue en 1932 : Route Napoléon.

Elle a été auparavant dénommée Route des Alpes d’hiver, puis devenue Route Napoléon, et demeure l’un des meilleurs accès pour découvrir des paysages naturels particulièrement attachants.

Tracé de la Route Napoléon
1950, une Peugeot 202 se dirige vers Grenoble
32 2.jpg
entre Castellane et Digne les Bains

LA ROUTE NAPOLéON DE NOS JOURS

La Route Napoléon, 1ère route touristique créée en France en 1932.

Evidemment, Napoléon n’a jamais pris la Route Napoléon, puisque la route n’existait pas lorsqu’il a débarqué à Vallauris, dans le Golfe­Juan, le 1er mars 1815.

1815-2015 : deux siècles se seront bientôt écoulés depuis le Vol de l’Aigle et pourtant, le débarquement de la troupe impériale à Golfe-Juan, la périlleuse traversée des Alpes, la rencontre de Laffrey, l’entrée dans Grenoble, fascinent toujours nos contemporains…

Les traces laissées par le passage de Napoléon, entretenues et enjolivées au cours du XIXème siècle, favorisent l’émergence d’une nouvelle série de lieux de mémoire disséminés à travers les Alpes.

37 1.jpg
Saint-Bonnet
Colonne, Saint-Vallier
Golfe Juan
Monument à Golfe Juan
Grasse
Vallauris
Prairie de la Rencontre, Laffrey

ENTRE MER ET MONTAGNE...

La révolution des transports, entamée durant la deuxième moitié du XIXème siècle, offre aux localités concernées l’opportunité de transformer cet héritage commun en véritable atout économique.

Le pèlerin laisse alors la place au touriste

Fort de ce constat, et profitant de l’essor de l’économie touristique après la Première Guerre Mondiale, les syndicats d’initiative des Alpes-Maritimes, des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes et de l’Isère obtinrent, en 1932, la consécration officielle de la Route Napoléon.

Longue aujourd’hui de 314 km, elle traverse des paysages d’exception et propose ainsi un périple entre mer et montagne.

1938, vers Saint-Vallier
Grasse, touristes, août 1963
La Clue de Taulane (Alpes de Haute-Provence)
Grenoble, Le Boulevard du Maréchal Foch. À droite, la station service de la Route Napoléon
Escragnolles (Alpes Maritimes)
Corps (Isère)
Laffrey (Isère)
100_P1110828-02.jpg

ROUTE TOURISTIQUE & HISTORIQUE

La Route Napoléon est donc l’épine dorsale qui va de la Côte d’Azur au coeur des Alpes, praticable toute l’année.

Elle débute, pour la partie maritime de Portoferraio (ile d’Elbe) à Golfe-Juan, puis pour la partie terrestre : de Golfe-Juan à Grenoble.

Elle traverse 2 régions, 4 départements et regroupe plus de 40 communes riches d’un exceptionnel patrimoine culturel et naturel.

Ce périple est toujours considéré comme un exploit. En effet, les hommes de Napoléon ont évolué sur cette route dans des conditions difficiles voire périlleuses, lourdement chargés, dans un contexte météorologique rude, avançant à un rythme de marche soutenu.
Les soldats de Napoléon avaient d’ailleurs la réputation d’être d’excellents marcheurs, ce qui leur vaudra de nombreuses victoires.

Route Napoléon
41 1.jpg
17 1_©Thierry Dubois 2.jpg
23 C 3.jpg
plan.jpg
00000.jpg

Valoriser l'itinéraire touristique

Cet itinéraire, suivant la prodigieuse épopée de l’Empereur et ses fidèles, prit le nom de “Route Napoléon“ marquant ainsi le tourisme national puisqu’elle est la toute première route touristique de France, toujours très fréquentée aujourd’hui par les passionnés ou non de Napoléon.

En Isère, les Offices de Tourisme de Corps, de La Mure, de Vizille et de Grenoble – situés sur la Route Napoléon – ont travaillé ensemble à la conception d’un roadbook valorisant l’offre touristique du territoire, et mènent ensemble différentes actions visant à promouvoir la route.

Le roadbook est consultable en ligne. Pour chaque étape, il présente un itinéraire de randonnée ainsi que les sites remarquables.

19 2_57.jpg
36 01 1.jpg
21 1_©Thierry Dubois 3.jpg
270780_10150246212233991_3311644_n.jpg

calendrier des ÉvÈnements du bicentenaire en isÈre

A 02FT.jpg

26 février au 7 avril 2015

Vizille – Office de Tourisme
Exposition sur le Sud Grenoblois et le passage de Napoléon en 1815

5 au 8 mars 2015

Vizille - Salle du TACO
Exposition et conférences sur Napoléon

6-7-8 Mars : Weekend Napoléon : Reconstitution historique de Corps à Grenoble

6 mars 2015, Corps

Passage des Lanciers Polonais dirigé par M. Symzak et marcheurs de l’infanterie de la Garde Impériale dirigé par M. Bezanger.

Accueil et lancement de la liqueur Napoléon 1815 par la Distillerie Salettina avec les Corpatus.

Lanciers Polonais
Distillerie Salettina

7 Mars 2015, Laffrey – Prairie de la Rencontre

11h45 à 13h00 : Grande Reconstitution Historique sur le site de la Prairie de la Rencontre
Textes et voix par Jean-Vincent Brisa / Organisation militaire par Claude Biefnot / Chef de coeur Angeline Mère.
Avec 250 soldats : 120 Royalistes et 130 Napoléoniens, 120 choristes, des reconstituteurs civils.

La Reconstitution sera suivie par le repas de troupes : partage de la soupe avec le public, exposition, repas du terroir

20h00 : Soirée festive, avec chants des soldats , défilé de costumes 1er Empire , expositions de vêtements 1815, exposition de très vieux canons.

A 02FT.jpg
mozaic01_Napoleon-Christian Emery-2935.jpg
B 1.jpg
mozaic03_IMGP1088.jpg
D 2.jpg

07 & 08 mars 2015, De Corps à Grenoble.

Grande Reconstitution Historique de La folle journée. Depuis la Salle en Beaumont jusqu’à Grenoble : Participation de 7 pays européens : Suisse, Belgique, Italie, Allemagne, Pologne, Russie.

L’Empereur, sa Garde, son état-major, 250 soldats en uniforme d’époque, 120 choristes, 50 femmes et hommes en costumes de paysans les lanciers Polonais de la Garde à cheval, les marcheurs à pieds au départ de Golf-Juan feront les chemins de 1815 jusqu’à Grenoble.

P1050121.jpg
route napoleon V+B.jpg
Film Napoléon 4.jpg
Photonapo 2014 144.jpg

7 Mars 2015, grenoble

• 14h30, visite guidée de Grenoble à l’époque Napoléon proposée par l’Office de Tourisme de Grenoble.

Défilé nocturne avec les cavaliers et verre de l’amitié dans le Jardin de Ville.

A 2.jpg
B 1.jpg
C 2.jpg

7 mars 2015, vizille

Reconstitution : l’accueil de Napoléon par les vizillois à 16h, place du Château.

4 avril 2015, grenoble

• 14h30, visite guidée de Grenoble à l’époque Napoléon proposée par l’Office de Tourisme de Grenoble.

Porte de Bonne, Grenoble
bonne4.jpg

5 avril 2015, Semi-marathon Grenoble-Vizille

Soyez révolutionnaire, défiez la route Napoléon… Vous aimez les défis ? Ou vous voulez simplement profiter d’un itinéraire d’exception dans une ambiance festive ? Alors participez à la troisième édition du Grenoble-Vizille !
Plus 4800 participants attendus, la manifestation est accessible à tous, sportifs débutants et chevronnés, adultes et enfants, marcheurs et coureurs!

200 ans après ce moment ancré dans l‘histoire française, les coureurs du Grenoble-Vizille auront la chance d‘emprunter une partie de la fameuse Route Napoléon, née à la suite du retour en France de l’empereur.
En solo 22 km, en duo 2 x fois 11 km, rando 15 km, courses enfants…

Samedi 4 avril 2015
14:00 - 19:00 : Retrait des dossards dans la Halle Clémenceau (boulevard Clemenceau) à Grenoble.

Dimanche 5 avril 2015
7:00 - 8:30 : Retrait des dossards dans la Halle Clémenceau (boulevard Clemenceau) à Grenoble.
9:00: Départ de la navette (navette gratuite) pour le Second relayeur (personne inscrite sur le DUO et effectuant la portion: Brié Angonnes —> Arrivée à Vizille). Cette navette (= Bus Transisère) partira depuis le Boulevard Clémenceau (devant l‘entrée de la Halle Clémenceau) à Grenoble et déposera ces relayeurs à Brié et Angonnes, au point de passage du Relais.
9:30 : Départ du Grenoble-Vizille 3e édition
11:45 : Remise des prix
13:30 - 14:30 : Courses Enfants au sein du Domaine départemental de Vizille.

Programme de la randonnée “Sur les traces de la révolution“:
Samedi 4 avril 2015

14:00 - 19:00 : Retrait des dossards dans la Halle Clémenceau (boulevard Clemenceau) à Grenoble.

Dimanche 5 avril 2015
7:15 - 8:15 : Retrait des dossards à Eybens.
8:30 :Départ de la randonnée 15 km à Eybens.
13:30 - 14:30 : Courses Enfants au sein du Domaine départemental de Vizille.

semi-marathon Grenoble-Vizille 2014
semi-marathon Grenoble-Vizille 2014
semi-marathon Grenoble-Vizille 2014
semi-marathon Grenoble-Vizille 2014

grenoble-vizille 2014: la vidéo.

Retour en images sur l’édition 2014.

7 avril 2015, grenoble

Visite guidée de Grenoble à l’époque Napoléon proposée par l’Office de Tourisme de Grenoble.

02.jpg
Porte de Bonne

de mai à octobre 2015, la mure.

Musée Matheysin, exposition “Napoléon au pays de la Mure : la rencontre”.

MM 1.jpg
27 2_P1040556 02.jpg

2 & 7 mai 2015, grenoble

Visite guidée de Grenoble à l’époque Napoléon proposée par l’Office de Tourisme de Grenoble.

20 1_debelle MG 138.jpg
bonne4.jpg

15 mai 2015, la mure

Musée Matheysin : visite guidée de l’exposition “Napoléon au pays de La Mure : la rencontre”.

27 2_P1040556 02.jpg
01.jpg

16 & 17 mai 2015, domaine de vizille

Musée en fête, Nuit des musées : Napoléon Bonaparte, un récital exceptionnel d’Isabelle Kusari (mezzo-soprano) à l’occasion du bicentenaire du retour de l’Empereur Napoléon 1er de l’Ile d’Elbe (1815 - 2015).

La mezzo-soprano Isabelle Kusari experte de l’Histoire de France en chansons abordera la période napoléonienne.
En totale exclusivité - ce programme n‘ayant encore jamais été présenté ni en France ni à l‘étranger - c‘est cette fois la légende de l‘Empereur Napoléon Bonaparte qu’elle viendra présenter à travers un répertoire de chansons traditionnelles et populaires.

Au programme, un véritable florilège de chansons historiques retraçant l‘ensemble de l‘époque Napoléonienne : Le portrait de l‘Empereur, La Grande Armée, les campagnes victorieuses, le Consulat, le Grand Empire, sa liaison avec Joséphine, son exil à l‘île d‘Elbe, son retour puis sa disparition, le 5 mai 1821, sur l‘Île de Sainte-Hélène.

Isabelle Kusari
Domaine de Vizille

23 & 24 mai 2015, corps

Reconstitution historique dirigée par Nicolas Hirsch ‘La Brigade Infernale’ avec la participation de 120 reconstituteurs.
Défilé des troupes depuis leur bivouac jusqu’au Jardin de ville. Apéritif, Ateliers, visites du bivouac, bataille, démonstration : cavaliers «coupe-choux».
Samedi soir : Menus spécial Napoléon dans les restaurants de Corps.

Le Dimanche : Bourse d’échange, objets napoléon, armes, miniatures, costumes….

Salle de la mairie : Expo itinérante du Musée de Gap sur le thème de la Campagne d’Egypte (à confirmer).
Après-midi : Petites batailles dans les rues (saynètes) et ateliers. A 20h30, diffusion du film Waterloo

Distillerie La Salettina : Lancement des produits napoléoniens de la Distillerie artisanale, ouverture tout le week-end entre 10h-12h et 15h-18h.

La Brigade Infernale
La Brigade Infernale
La Brigade Infernale
La Brigade Infernale
La Brigade Infernale

24 mai 2015, laffrey

Fête équestre de la “Prairie de la Rencontre”.

La Brigade Infernale
La Brigade Infernale

De juin à septembre 2015, laffrey

Site “Prairie de la Rencontre”.
Installation éphémère évoquant la rencontre des 2 armées celle de Napoléon se trouvant face aux troupes royales avec textes à l’appui.

02.jpg

1er au 29 juin 2015, Vizille

Office de Tourisme : Exposition de peintures sur le thème de Napoléon.

01-2 Jacques_Louis_David_-_Bonaparte_franchissant_le_Grand_Saint-Bernard,_20_mai_1800_-_Google_Art_Project.jpg
02.jpg

6 juin 2015, corps

Rallye de motos Gendarmerie Route Napoléon dirigé par M. Jean Philippe Vialat Commandant de Gendarmerie de l’escadron de sécurité routière de l’Isère (200 motos) uniquement pour le bicentenaire avec remise de plaques commémoratives.

esdr.jpg
IMG_5872.jpg

6 & 7 juin 2015, grenoble

Visite guidée de Grenoble à l’époque Napoléon proposée par l’Office de Tourisme de Grenoble.

bonne4.jpg
Porte de Bonne, Grenoble

15 juin 2015, la mure

Musée Matheysin : Visite guidée de l’exposition “Napoléon au pays de La Mure : la rencontre”.

27 2_P1040556 02.jpg
03.jpg

20 juin 2015, la mure/corps

Course de VTT La Muroise La NAPOLEON VTT entre La Mure et Corps avec installation d’un village “Gastronomie et Marché” à Corps, et Balade et randonnée de l’Obiou.

de-la-crete-de-rachas,9004-5.jpg
DSC01165.jpg

26 juin 2015/26 mars 2016, vizille

Domaine de Vizille - Musée de la Révolution française
Exposition Rencontre avec Napoléon, un empereur à cheval pour la postérité.

Depuis 1988 année de célébration de l’Assemblée de Vizille, nous avons vécu en temps réel le bicentenaire de la Révolution française et de l’Empire.

Ce cycle historique de 28 ans s’achèvera en 2015 avec la défaite de Waterloo (18 juin 1815). Cependant quelques mois auparavant, le 7 mars 1815, Napoléon Bonaparte, empereur déchu, échappé de l’île d’Elbe, ralliait à lui l’armée française à l’entrée de Laffrey, sur le plateau Matheysin.
Après un passage rapide devant le château de Vizille et une étape à Grenoble, il continua sa marche triomphale jusqu’à Paris.

À cette occasion, le Musée de la Révolution française présentera une exposition consacrée au bronze équestre de Napoléon Ier réalisé par Emmanuel Frémiet vers la fin du Second Empire pour la place d’Arme de Grenoble.
Ce chef d’œuvre de la sculpture, situé depuis 1929 sur la Prairie de la Rencontre surplombant le lac de Laffrey, à l’endroit même où Napoléon a retrouvé sa légitimité impériale, fait en effet partie des collections du musée.

Statue de Napoléon Bonaparte sur la place d'Armes (actuelle place de Verdun) de Grenoble en 1868
Bronze équestre de Napoléon, Laffrey

5, 12, 19 & 26 juillet 2015, vizille

Vizille – Parc du Domaine de Vizille
Théâtre : Création théâtrale sur Napoléon écrite et mise en scène par Jean-Vincent Brisa.
Cette pièce de théâtre plongera le public dans l’histoire grâce à ce personnage illustre mais parfois controversé qu’est Napoléon.

théatre 1.jpg
theatre 2.jpg

7 juillet 2015, grenoble

Visite guidée de Grenoble à l’époque Napoléon proposée par l’Office de Tourisme de Grenoble.

20 1_debelle MG 138.jpg
bonne4.jpg

13 juillet 2015, laffrey

Etape N°4 du Kids FitDays MGEN Route Napoléon.

14 JUILLET 2015, CORPS

Finale Nationale du Kids FitDays MGEN Route Napoléon : Triathlon Adultes /Enfants. Finale en 2 manches : 375 m de natation + 10 Km de vélo + 2,55km de course à pied.

15 juillet 2015, la mure

Musée Matheysin : Visite guidée de l’exposition “Napoléon au pays de La Mure : la rencontre”.

27 2_P1040556 02.jpg
04.jpg

18 & 19 juillet 2015, vizille

Les Fêtes Révolutionnaires de Vizille sur le thème de Napoléon : Evénement historique et culturel.
Deux jours d’animations, d’évocations historiques, de créations théâtrales et spectacles.

Fêtes Révolutionnaires de Vizille
Fêtes Révolutionnaires de Vizille
Fêtes Révolutionnaires de Vizille
Fêtes Révolutionnaires de Vizille
Fêtes Révolutionnaires de Vizille
Fêtes Révolutionnaires de Vizille
Fêtes Révolutionnaires de Vizille
Fêtes Révolutionnaires de Vizille
Fêtes Révolutionnaires de Vizille

450 soldats reconstituteurs sont venus évoquer la bataille de Fleurus dans le parc du château les 19 et 20 juillet 2014.

31 juillet ou 1er août 2015, corps

Son et lumières : Napoléon 2015

1er août 2015, la mure

Musée Matheysin : Visite guidée de l’exposition Napoléon au pays de La Mure : la rencontre.

27 2_P1040556 02.jpg
02.jpg

7 août 2015, grenoble

Visite guidée de Grenoble à l’époque Napoléon proposée par l’Office de Tourisme de Grenoble.

02.jpg
Porte de Bonne

15 août 2015, la mure

Repas Napoléonien par la Confrérie du Murçon.

01.jpg
Spécialités-culinaires.jpg

du 23 au 25 août 2015, de corps à grenoble

Rallye équestre organisé par Isère Cheval Vert.

gr406 entre Castellane et DignelesBains©CCMV (17).jpg

7 septembre 2015, grenoble

Visite guidée de Grenoble à l’époque Napoléon proposée par l’Office de Tourisme de Grenoble.

bonne4.jpg
porte-de-bonne.jpg

16 septembre, la mure

Ville du départ du Rallye Napoléon de voitures anciennes La Mure-Golfe Juan.

Soirée “sème ton Jazz” par le Jazz Club Grenoble dans un lieu insolite à La Mure clôturant la journée de rassemblement avant le départ du Rallye Napoléon : La Mure-Golfe Juan.

Rallye Napoléon de voitures anciennes
Rallye Napoléon de voitures anciennes

19 & 20 septembre 2015, la mure

Musée Matheysin : Visite guidée de l’exposition “Napoléon au pays de La Mure : la rencontre”.

27 2_P1040556 02.jpg
05.jpg

7 octobre 2015, grenoble

Visite guidée de Grenoble à l’époque Napoléon proposée par l’Office de Tourisme de Grenoble.

20 1_debelle MG 138.jpg
bonne4.jpg
Ravioles de Royan

spécialités gastronomiques locales

Plats

• le Murçon à la Mure et en Matheysine.
Il s’agit d’un saucisson de maigre de porc aromatisé de graines de fenouil sauvage à cuire, à déguster chaud avec des pommes de terre, du lard avec des côtes salées ou à déguster froid sur un lit de salade mélangée.

• La chèvre : potée traditionnelle de l’automne, la viande de chèvre, mise au sel plusieurs jours, est longuement cuite avec choux et pommes de terre. Ce plat est l’occasion de grands banquets festifs en octobre et novembre.

Les caillettes aux herbes.
Ce sont des pâtés de porc haché, herbes, épinards, oignons, vert de blettes, à déguster chaud ou froid.

• Les ravioles ou oreilles d’ânes sont des petits coussinets de pâte garnis de pommes de terre, de lardons, d’herbes, à déguster pochés à l’eau ou gratinés au four.

• Les pognes à la courge, aux épinards ou aux pruneaux.
Ce sont des tartes salées sur pâte levée ou brisée garnies, soit de courgettes et d’oignons, soit de pommes de terre taillées finement (taillons) et de lardons, soit d’herbe du jardin (épinards, persil, blettes…).

• Les tourtes dans la région sud du Dauphiné.
Il s’agit de viandes maigres de porc et de veau marinées avec des herbes, des olives, des champignons sauvages, cuites dans une tourte de pâte brisée ou feuilletée.

• La truite au bleu

• Le poulet aux écrevisses

• Les brouquetons.
Ce sont des quenelles de pommes de terre pochées dans un bouillon de poule servies avec du beurre frais et du fromage râpé ou gratinées au four avec de la crème.

• Le célèbre gratin dauphinois (gratin de pommes de terre) a plusieurs recettes.
La plus réputée (au lait et à la crème) nous vient du Vercors. Chaque famille dauphinoise conserve jalousement “sa vraie recette” du gratin, il comporte des pommes de terre, crème et/ou lait, et quelques aromates, secret de fabrication de chacun.
Il accompagne parfaitement les repas gourmands d’hiver et se déguste très facilement dans de nombreux restaurants grenoblois.

Fromages

Gaec du Thicaud (groupement agricole d’exploitation en commun) : vente de produits locaux au magasin à Herbeys et sur les marchés des environs (Tavernolles et Vaulnaveys le Haut).

La chèvrerie du Loup Blanc : vente de produits locaux à la ferme à Séchilienne et sur les marchés des environs.

• Bleu des lacs

Desserts

• les pâtisseries, gâteaux aux noix de Grenoble : la Noix de Grenoble AOC est un produit régional incontournable !
Elle existe en trois variétés, la Franquette, la Mayette et la Parisienne. De par son goût sec et goûteux, elle est la première noix à posséder l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) depuis le 17 juin 1938.
On la retrouve en dessert mais aussi : en salade (la salade grenobloise), en huile, en bonbons, en confiture, en apéritif (vin de noix). Et pour celles et ceux qui préfèrent la déguster plus simplement, ils pourront se délecter de cerneaux de noix nature, au chocolat, au caramel ou bien même salés.

Les liqueurs et alcools

Chartreuse verte, jaune.
Son secret est jalousement gardé par les moines chartreux depuis des siècles, son origine remonterait à 1605.
Sa recette est fixée après 1737 et compte plus de 130 plantes, pour un degré d’alcool d’environ 55°. Elle est produite dans les caves de Voiron (à une trentaine de kilomètres de Grenoble / possibilité de s’y rendre en train / les caves se trouvent à côté de la gare de Voiron et se visitent gratuitement.

La Salettina de Corps.
Cette distillerie s’est installée dans la maison de Maximin Giraud, témoin de l’apparition de Notre Dame de La Salette.
Vous pourrez visiter l’atelier mais aussi déguster la Salettina jaune, verte ou blanche.

La distillerie Ambix à Vizille vous fait découvrir son atelier et propose à la vente ses eaux de vie et liqueurs.

Murçon
Pogne de Romans
Chartreuse
Gratin dauphinois
Noix de Grenoble AOC
Saint Marcellin
Bonaparte devant le Sphinx, Jean-Léon Gérôme

remerciements

Autour de cette célébration, nombre d’acteurs – collectivités, communes, associations, professionnels du tourisme, passionnés – ont choisi de s’investir dans cette commémoration et se sont fédérés autour de L’ANERN afin de mener à bien ce projet et faire connaître une page passionnante de l’histoire de notre département et de notre pays.

ANERN
bernard symzak
conseil général de l’isère
comité régional du tourisme côte d’azur
confrérie du murçon matheysin
cyclotouristes matheysins
David Chanteranne
distillerie artisanale salettina
domaine de vizille
ENTENTE ATHLéTIQUE GRENOBLE/IDéE ALPE
Escadron Départemental de Sécurité Routière E.D.S.R. 38
fêtes révolutionnaires de vizille
garde impériale, 1er régiment de chevau-légers lanciers
Grenoble-Alpes Métropole
groupe LA ROUTE NAPOLÉON
Fondation Napoléon
isère cheval vert
isère tourisme
jazz club de grenoble
Jean-Pierre Bertsch
l’estafette
la brigade infernale
laffrey développement route napoléon
la route napoléon insolite
le souvenir napoléonien dauphiné-savoie
Maison du Tourisme de Vallauris Golfe-Juan
musée de la révolution française
musée matheysin
notre dame de la salette
office de tourisme de corps
Office de Tourisme de Grenoble
office de tourisme de la mure
office de tourisme du dévoluy
OFFICE DE TOURISME DU SUD GRENOBLOIS
office de tourisme du valbonnais
Office de tourisme et d’animation de la Mure
rhône-alpes tourisme
route napoléon (blog)
téléphérique grenoble-bastille
thierry dubois/rn.7
ville de corps
ville de grenoble
ville de laffrey
ville de la mure
ville de pierre-châtel
ville de vizille

partenaires presse

France Bleu Isère
Télégrenoble isère

©crédits

André DEMANDER/Razinou3
Armelle AUJAS
Bibliothèque municipale de Grenoble
CCMV - CRT Côte d’Azur
Christian EMERY
Confrérie du Murçon Matheysin
Denis VINÇON
Départ pour l’île d’Elbe. Extrait de Napoléon en caricatures. Paris, BHVP. ©Leemage Emmanuel CHION
Distillerie artisanale SALETTINA
Entrée de Napoléon à Lyon le 10 mars 1815. Par Félix Philippoteaux (Paris, BnF). ©Roger-Viollet.
Eric LECOQ
Georges CRISCI
Gîte de Saint-Disdier
Grenoble-Alpes Métropole
Grenoble Url
INV 1173.24 Le retour de l’ile d’Elbe : crédit photo Patrice MAURIN BERTHIER, Fondation Napoléon
INV 1173.25 Entrée de Napoléon à Grenoble : crédit photo Patrice MAURIN BERTHIER, Fondation Napoléon
Isère Tourisme
Jean-Claude LIPRANDI
J.M. BATTAGLIA
L’escadron de chevau-légers polonais de l’île d’Elbe est passé en revue par Napoléon. D’après Jean Chelminski (Paris, Musée de l’Armée). ©Musée de l’Armée.
Laurent RAVIER
Le maire de Golfe-Juan présente les clés de la ville à Napoléon, le 1er mars 1815 (dessin). Château de Malmaison. ©AKG-images.
Le ralliement des troupes à Napoléon, Laffrey le 7 mars 1815. Par Carl von Steuben (Londres, vente publique). ©AKG-images.
Le retour de l’Empereur de l’île d’Elbe. Par Ambroise Louis Garneray (château de Versailles). ©Josse.
Les portes de Grenoble apportées aux pieds de l’Empereur par les habitants le 7 mars 1815 (eau-forte). Coll. part. ©AKG-images / Jérôme da Cunha.
Mairie de la Mure
Marc BABOULAZ
Marc MINGAT
Michiel HENDRYCKX
Musée Matheysin
Napoléon devant Grenoble en mars 1815. Par Joseph Hippolyte Bellangé (collection Chalençon). ©Josse.
Napoléon quittant l’île d’Elbe pour revenir en France embarque à Portoferraio le 26 février 1815. par Joseph Beaume (château de Versailles). ©RMN-Gérard Blot.
Napoléon venant de l’Ile d’Elbe et arrivant le soir du 7 mars 1815 devant la porte de Bonne de l‘enceinte Créqui de la ville de Grenoble. Alexandre Debelle (1805-1897). Musée de Grenoble
Nathalie ANULA
Parcours de Napoléon du 1er au 7 mars 1815. ©Carte Jean-François Krause.
Pdecapviaferrata
Photec
Pierre BONA
Pierre JAYET
Proclamation de Golfe-Juan le 1er mars 1815. paris, BnF. ©Roger-Viollet.
Scène de liesse pour le retour aux Tuileries le 20 mars 1815 (gravure coloriée). Par François Joseph Heim (Bruxelles, musée de l’Armée). ©Bridgeman-Giraudon.
Scène du débarquement de Napoléon et de ses troupes sur le sol français le 1er mars 1815 (gouache). Vienne, musée des Beaux-Arts. ©AKG-images.
Thierry DUBOIS
Ville de Grenoble
Vue de la villa San Martino où Napoléon s’installa en 1814. D’après André Durand (coll. Tallandier). ©Rue des Archives
Vue de Portoferraio. Par Francis Jukes d’après le capitaine James Weir (château de Fontainebleau). ©RMN-Lagiewski.
Wikimedia Commons
XRV.org.uk



Footnote: Office de Tourisme de Grenoble
Grenoble, France